Comment est produit le CBD (cannabidiol)

culture cbd

De plus en plus, le CBD devient une molécule qui gagne du terrain parmi les composants du chanvre en raison de son utilisation fréquente et optimale dans la médecine pour ses bienfaits thérapeutiques. En dépit de sa prohibition  dans certains pays en raison de  la mauvaise réputation que possède le cannabis (car contient du THC, molécule psychotrope), le CBD est toujours cultivée mais dans le respect de certaines règles de culture.

Pour vous aider dans la culture du CBD ou dans l’optimisation de votre production, nous vous expliquons dans cet article comment le CBD est produit.

Qu’est-ce que le CBD ?

Encore appelé cannabidiol, le CBD est une molécule appartenant à la famille des cannabinoïdes composant le chanvre. Le chanvre ou le cannabis est une plante de la famille des Cannabaceae qui, selon la variété, comporte une teneur donnée de THC. Il est utilisé pour de nombreuses fins telles que la cosmétique, les médicaments, l’isolation, etc.

Le CBD utilisé en France est un produit du chanvre industriel ne contenant qu’une faible teneur en THC, ce qui favorise sa commercialisation. Le CBD, bien qu’il provient de la même plante que le THC ne possède aucun effet psychotrope comme ce dernier.

Comment se fait donc sa production ?

Les différents types de culture de CBD

La production du CBD part de la qualité du soin accordé à la plantation de cannabis. Le cannabis n’a certes pas besoin que les hommes interviennent pour se développer mais pour un bon rendement, il est important de lui apporter tout ce qu’il pour sa bonne croissance. Pour ce faire, il faut que vous choisissez un type de culture qui vous convient bien avant sa plantation. Vous serez confronté à trois différents principaux types de culture :

La culture du CBD à l’extérieur

De son vrai nom outdoor culture, la culture à l’extérieur est la meilleure manière de cultiver le cannabis, c’est la méthode naturelle de culture du cannabis. Les plantes sont cultivées à l’extérieur, ce qui favorise leur aspect robuste et développé. Aussi, cette façon de cultiver le cannabis respecte l’environnement et est économique du fait que l’environnement de charge de fournir tout ce dont il a besoin pour bien se développer.

L’inconvénient est que cette méthode de culture expose les plantes aux intempéries extérieures comme la poussière, les insectes, etc. Il est donc important de bien s’informer afin de connaître ce qu’il faut pour bien se servir de ce type de culture.

La culture en serre de CBD

Elle est similaire à la culture à l’extérieur. La différence qui existe entre ces deux types de culture est que dans ce cas précis, les plantes de cannabis sont couvertes de serre pour assurer leur protection. La serre favorise le contrôle de certains paramètres relatifs à la culture en créant autour des plantes un microclimat, ce qui favorise la croissance maximale des plantes et évite également les conséquences que peuvent engendrer l’exposition de ces plantes aux intempéries extérieures sans faire intervenir les produits chimiques. Ainsi, grâce à ce type de culture, i est possible de cultiver des plantes de cannabis qui permettront de produire du CBD bio.

La culture intérieure de CBD

Simple à comprendre, la culture à l’intérieure se déroule comme son nom l’indique. Les plantes de cannabis sont cultivées à l’intérieur. Il peut s’agir d’un hangar ou d’un placard. Ce qui est avantageux dans ce type de culture est sol permet avoir un contrôle absolu sur tous les différents facteurs pouvant modifier la croissance normale des plantes cultivées. Seulement, il faut dépenser beaucoup d’énergie électrique pour y arriver et parfois, les insectes trouvent vite l’occasion de détruire ces plants.

Le choix du terrain pour la production du CBD

Si votre volonté est d’avoir des plantes de cannabis naturelles et bio afin de produire du CBD naturel, vous devez acheter vos plants de cannabis où leur demis respecte l’environnement. Après, vous devez faire le choix d’un bon terrain pour les cultiver. Pour avoir des plantes de cannabis de bonne qualité, il est impératif de miser sur la qualité du sol (sol riche en micronutriments).

Lorsque la terre de culture est bien riche, vous n’aurez plus besoin d’utiliser de l’engrais chimique. Ainsi, vous pourrez obtenir à la fin du cannabis naturel et bio.

Aussi, sachez que l’utilisation des engrais chimiques possèdent des effets dévastateurs sur l’environnement grâce aux dépôts dans la terre des substances nocives qui finissent par se propager dans l’environnement. Pour cette raison, nous vous conseillons de savoir faire le choix de vos jeunes plants et le sol sur lequel ils seront cultivés pour ne pas être dépendant en fin de compte des engrais chimiques.

Également, d’autres facteurs sont à prendre en compte tels que la qualité de l’eau utilisée pour les semis. L’eau est le premier besoin des plantes de cannabis. La qualité et le développement de ces dernières en dépendent.

En effet, dans la culture à l’extérieur, vous n’y êtes pas oblige, car l’environnement s’en charge mais dans les deux autres types de culture, il est très important de veiller à la qualité de l’eau. Il faut contrôler son pH. Si vous choisissez de faire une culture biologique, le pH de l’eau est aussi important mais s’il s’agit d’une culture à base d’engrais chimiques, il est important d’y veiller, car certains produits chimiques modifient le pH de l’eau.

La production du CBD commence par la culture. Il est important de prendre tous les paramètres nécessaires pour produire les plantes de cannabis de qualité afin d’obtenir du CBD naturel et bio commercialisable.

Les commentaires sont clos.