Chanvre : Tout ce que vous devez savoir sur la plante de chanvre

Le chanvre est en pleine révolution depuis un peu plus d’une décennie. Le chanvre est une ressource riche en opportunités qui a été marginalisée en tant que plante récréative et réduite à son nom latin de cannabis. Sa culture, autrefois artisanale, est aujourd’hui au centre des recherches de nombreuses entreprises. Sa production a doublé et, en raison de la diversité de ses utilisations, les pays producteurs se livrent une concurrence féroce. Le chanvre est une plante aux mille avantages, du chanvre de construction au chanvre thérapeutique, des industriels aux particuliers.

Le chanvre

Le chanvre est une plante originaire d’Asie centrale. Elle s’est progressivement étendue vers l’est jusqu’en Chine et vers l’ouest jusqu’au bassin méditerranéen par la route de la soie. La diffusion de la culture du chanvre, qui a débuté au Ve siècle avant J.-C., est largement attribuable à trois facteurs :

  • L’apport nutritif du chanvre (fourrage)
  • Pour les fibres de chanvre, qui peuvent être utilisées de diverses manières selon l’endroit où l’on se trouve dans le monde (textile, corde, papier, etc.).
  • Le chanvre a des qualités médicinales.

Les Cannabinaceae sont une famille de plantes annuelles dont fait partie le chanvre. Le chanvre existe en deux variétés. Le Cannabis Sativa et le Cannabis Indica sont deux types de cannabis. Même s’ils appartiennent à la même famille, ils ne partagent pas les mêmes qualités, vertus ou valeurs. Le Cannabis Sativa est cultivé pour ses fibres et ses graines. C’est de cette variété de cannabis que l’on extrait le plus souvent le cannabidiol (CBD). À l’inverse, la variété de cannabis Indica (chanvre indien) est cultivée principalement pour sa forte concentration en THC. Comme le THC, contrairement au CBD, est une substance psychotrope, cette variété est interdite dans de nombreux pays.

Nous allons nous concentrer sur le premier type de chanvre, le cannabis sativa, dans cet article.

La culture du chanvre

La culture du chanvre est très simple. Il a peu d’exigences et souffre de peu de maladies ou de parasites. Comme il étouffe les mauvaises herbes, la concurrence est minime. Le chanvre prospère dans un sol fertile et pousse rapidement. Il se développe en trois mois (août), atteignant une hauteur de trois à cinq mètres selon le type.

Le chanvre peut être mâle ou femelle, ce qui en fait une plante dioïque, ce qui signifie littéralement « cannabis ».

La culture du chanvre connaît un regain d’intérêt depuis quelques années. Sa production est toujours vitale en France, qui est le premier pays européen à cultiver le chanvre. En 2020, la France comptera environ 17 900 hectares cultivés, représentant 1 278 producteurs. La France est loin devant le reste de l’Europe, et elle fait partie des cinq premiers producteurs mondiaux. Il faut dire que la production de chanvre en France connaît un regain d’intérêt, en raison des qualités « redécouvertes » de la plante ainsi que du nombre croissant d’applications professionnelles. La culture du chanvre s’avère une fois de plus être une entreprise financière lucrative.

Les différentes façons d’utiliser le chanvre

Le chanvre est devenu comme la plante aux 1000 vertus au cours des dernières décennies. De nombreux chercheurs s’intéressent à cette plante à faible entretien et à croissance rapide, qui offre de nouvelles applications. De nombreuses nouvelles applications ont vu le jour grâce à ce nouvel élan :

L’utilisation du chanvre dans l’industrie

Le chanvre a un large éventail d’applications industrielles en raison de ses caractéristiques uniques : c’est un matériau léger, peu coûteux à produire, recyclable, doté de solides propriétés physiques et facilement transformable. Le chanvre est utilisé par l’industrie pour les usages suivants :

Pâte à papier. Si la fibre de chanvre n’offrait autrefois qu’un papier rugueux et lourd, de nouveaux procédés permettent désormais de produire un papier fin et résistant. Il est particulièrement apprécié pour le papier à cigarettes.

Isolation. Le chanvre est utilisé pour fabriquer de la laine de chanvre, qui est légère, thermiquement isolante, facile à fabriquer et peu coûteuse. Elle peut être utilisée à la place de la fibre de verre.

Le chanvre est utilisé pour fabriquer des matières premières comme le compound, qui est une combinaison de plastique et de chanvre. Cela permet de créer des articles moulés. Ce matériau est très demandé dans l’industrie automobile.

Le chanvre a de nombreuses utilisations dans le secteur de la construction, notamment l’isolation thermique et acoustique. Le chanvre a l’avantage d’être imputrescible, ininflammable et fongicide. Le chanvre est répulsif pour les rongeurs et les insectes.

Fabrication de textiles. La fibre de chanvre peut maintenant être traitée pour générer un fil de meilleure qualité, qui n’est plus aussi rustique qu’auparavant. Ainsi, on trouve des sous-vêtements en chanvre.

L’utilisation du chanvre dans l’agriculture

Le chanvre a été utilisé pour la première fois avant que l’agriculture ne soit maîtrisée. Le fil de chanvre était utilisé pour tisser les premiers vêtements. Pendant longtemps, le chanvre n’a été utilisé que pour fabriquer des cordes et des tissus minables. Aujourd’hui, le chanvre est utilisé de diverses manières dans l’agriculture moderne.

En raison de ses caractéristiques absorbantes, le chanvre peut être utilisé comme matériau de matelas. Les chevaux, les vaches et d’autres animaux bénéficient de ce traitement.

En raison de ses caractéristiques absorbantes et isolantes, ainsi que de la neutralité de son pH, le chanvre peut également être utilisé comme paillis pour protéger les cultures.

Outre les fibres, le chanvre produit un grand nombre de graines, appelées chènevis, qui peuvent être utilisées pour fabriquer de la farine, des compléments alimentaires et d’autres produits. Ses fleurs peuvent également être utilisées pour faire des infusions, et il existe du miel de fleurs de chanvre.

Ses nombreux mérites lui ont permis d’étendre ses fonctions en dehors du cadre agricole habituel, lui permettant de devenir un partenaire environnemental efficace.

Le chanvre et le respect de l’environnement

Il est essentiel de trouver des moyens de production plus respectueux de l’environnement à une époque où l’écologie est un enjeu majeur, et le chanvre semble être une option biologique responsable.

Le chanvre comme dépolluant

Le chanvre est un excellent dépolluant pour le sol. Le chanvre a en effet un fort potentiel d’absorption du dioxyde de carbone, ce qui lui permet de contribuer à la capture du carbone. De nombreux essais sont actuellement menés pour voir son efficacité à décontaminer les sols. On sait déjà que le chanvre a la capacité de prélever les métaux lourds du sol (cadmium, zinc, plomb…) et qu’il peut maintenir une couverture végétale sur un sol nu et éviter l’érosion des sols. Par conséquent, les cultures de chanvre à usage thérapeutique doivent être produites en agriculture biologique sur des sols non pollués, et des certificats d’analyse prouvant l’absence de traces de métaux lourds sont exigés.

Le bioplastique de chanvre

Le chanvre a piqué la curiosité de l’industrie de l’emballage en tant que substitut potentiel du plastique ordinaire sous la forme de « bioplastique ». Par exemple, la marque Lego, qui produit déjà des pièces en plastique fabriquées à partir de canne à sucre, envisage d’élargir sa gamme de produits écologiques en y incorporant du bioplastique à base de chanvre.

L’énergie à base de chanvre

La recherche de nouvelles sources d’énergie est de plus en plus pressante. L’utilisation de la biomasse pour produire de l’énergie est une solution qui existe déjà. Le chanvre est une réponse possible puisqu’il absorbe le CO2 lors de sa croissance. C’est pourquoi certaines entreprises spécialisées dans l’énergie de la biomasse incitent les agriculteurs à utiliser le chanvre comme source de matière première.

Utilisation du chanvre dans les cosmétiques.

Les graines de chanvre pressées à froid, également appelées huile de chanvre, sont riches en acides gras, oméga 3 et oméga 6, et sont considérées comme un super aliment ! Dans le secteur des cosmétiques, l’huile de graines de chanvre est couramment utilisée. Elle contient également des minéraux, des acides aminés et des protéines, ainsi que des vitamines B1, B3, B4, B6 et E. Les cannabinoïdes, naturellement présents dans le chanvre, ont des effets hydratants, anti-inflammatoires, cicatrisants et nourrissants, et sont de plus en plus utilisés dans les cosmétiques à des fins médicinales. Grâce aux cannabinoïdes qu’il contient, le chanvre peut en effet soulager les problèmes de peau et y apporter une réaction naturelle. Nous parlons ici de chanvre thérapeutique, et les troubles cutanés ne sont qu’une des nombreuses utilisations du chanvre dans ce secteur.

Le chanvre utilisé à des fins médicales

THC contre CBD

Le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol) sont tous deux obtenus à partir du chanvre. La famille des cannabinoïdes comprend les molécules de CBD et de THC, qui ont la capacité d’agir sur de nombreuses régions du corps. Le CBD et le THC ont tous deux la même composition chimique : 21 atomes de carbone, 30 atomes d’hydrogène et 2 atomes d’oxygène. En revanche, les atomes ne sont pas disposés de la même manière et forment une structure quelque peu différente. C’est cette distinction qui explique les différences d’effets du CBD et du THC.

Le CBD et le THC n’ont pas le même effet sur le corps. La présence ou l’absence d’effets psychotropes est l’une des principales variations entre les deux. Le CBD ne vous fait pas planer, ne modifie pas votre conduite et ne vous fait pas changer d’avis. Le THC, en revanche, a un effet psychoactif qui provoque un « high » et modifie l’état de conscience.

Est-il préférable d’utiliser du chanvre thérapeutique ou du cannabis médical ?

Des exigences pharmacologiques précises définissent le chanvre thérapeutique ou le cannabis médical. Les terpènes, ainsi que les cannabinoïdes CBD et THC, sont parmi les composés les plus connus du cannabis. Le cannabis médical désigne le cannabis qui a fait l’objet d’une surveillance médicale et a été recommandé par un médecin. Cependant, le cannabis médical n’est pas disponible de manière réglementée dans de nombreux pays, dont la France (sauf pour les expériences actuelles). Les médecins ne peuvent pas prescrire le cannabis et ne connaissent pas ses propriétés thérapeutiques. Toute personne souhaitant utiliser le cannabis à des fins thérapeutiques devra l’acquérir sur le marché clandestin ou s’en remettre au CBD, qui est légal et non réglementé.

La marijuana médicale est-elle à l’horizon en France ?

La réponse est oui dans de nombreux pays européens. La France, en revanche, a été lente à réagir à la situation. Néanmoins, la France a fait un premier pas en mars 2021, lorsqu’elle a commencé un essai national de deux ans sur le cannabis médical ou le chanvre thérapeutique avec 3000 patients. Elle pourra ainsi corroborer ce que d’autres pays, comme l’Allemagne, savent depuis longtemps. Il y aura une étude et des observations officielles sur lesquelles le législateur français pourra enfin s’appuyer.

Le but ultime est de découvrir le potentiel thérapeutique du chanvre, notamment pour des troubles comme l’épilepsie, les douleurs neuropathiques, la sclérose en plaques, certaines tumeurs malignes et les circonstances palliatives. Il s’agira d’une expérience de deux ans.

Le CBD et le chanvre à des fins médicales

L’élément actif le plus abondant dans le chanvre est le CBD (cannabidiol), qui ne présente aucune caractéristique psychoactive et est légal en France. De nombreuses recherches, dont beaucoup sont encore au stade préclinique, ont déjà prouvé l’efficacité thérapeutique du CBD dans diverses applications. Outre la sensation générale de bien-être ou d’amélioration, le CBD peut aider à résoudre divers problèmes, notamment la douleur, les troubles du sommeil ou de l’humeur, l’épilepsie, etc.

Le CBD est également un composant clé d’un médicament approuvé en France dans le cadre de l’ATU pour l’épilepsie résistante au traitement : Epidiolex

Que réserve l’avenir au chanvre ?

Le chanvre a été soumis à une interdiction de 50 ans, plus ou moins forte selon les pays, mais l’augmentation de la production mondiale indique qu’un changement substantiel est en train de se produire. En moins de trois ans, la production a doublé. En raison des nombreux débouchés industriels et des allégations thérapeutiques, la demande est élevée. En raison de ses avantages inhérents pour l’industrie, l’agriculture, les utilisations environnementales et, bien sûr, sa contribution au secteur des cosmétiques et à tout ce qui touche à la pharmacologie, le chanvre est devenu une ressource recherchée.

La culture du chanvre a également un rôle à jouer dans les défis environnementaux, sans aucun doute. Les industriels prennent en compte cette nouvelle dimension car ils sont soucieux des questions environnementales, ne serait-ce que pour leur image, et le chanvre leur apporte des réponses éco-responsables à de nombreuses difficultés.

Les progrès de la médecine

Les avancées thérapeutiques que promet la culture du chanvre sont sans doute un autre facteur qui favorise son développement. Partout dans le monde, la recherche explose. Des essais sont actuellement financés par des États qui ont reconnu l’immense intérêt que pourrait présenter cette plante pratiquement oubliée. Le cannabis thérapeutique, en particulier le CBD et le THC, offre de nouvelles perspectives et a modifié les approches thérapeutiques en obligeant la médecine allopathique à adopter une approche plus globale de la prise en charge des patients. Le CBD est capable d’aider à résoudre des problèmes tant physiologiques que psychologiques. Le CBD n’est pas seulement un bienfait pour le bien-être que de nombreuses personnes recherchent, mais c’est aussi un agent thérapeutique innovant et efficace pour une variété de maladies, dont certaines ont des limites dans la thérapie conventionnelle. C’est le cas pour des types rares d’épilepsie, comme l’Epidiolex (également connu sous le nom de Sativex) pour les symptômes de la SEP.

Le chanvre cultivé biologiquement

L’avenir du chanvre sera également biologique. L’explication en est simple : d’une part, les fabricants auront besoin de plus grandes quantités pour répondre à leurs besoins, ce qui nécessite une agriculture plus intensive ; d’autre part, il y aura une demande thérapeutique, ce qui nécessitera une production biologique. L’agriculture biologique est la solution idéale à cette demande car elle garantit la non-toxicité des produits du chanvre qui, rappelons-le, captent et dépolluent les sols. Tous les produits à base de chanvre et de CBD proposés les sites internets certifiés en France  proviennent d’une culture de chanvre biologique et organique, et tous les produits CBD sont testés par des laboratoires indépendants afin de garantir l’exactitude de la teneur en cannabinoïdes déclarée et l’absence de pesticides et de métaux lourds.

Les commentaires sont clos.