Tout savoir sur l’assurance moto

Assurer sa moto

Le code des assurances stipule que tous les véhicules terrestres à moteur doivent être bien assurés. Par définition, les motos ne sont donc pas exemptées de cette obligation. Voici ce que vous devez savoir sur l’assurance moto.

Quels sont les types d’assurance qu’un motocycliste peut souscrire ?

Tout d’abord, sachez qu’il existe trois principales formes d’assurance applicables à un véhicule automobile, à savoir l’assurance responsabilité civile, l’assurance médiation et l’assurance tous risques. Pour l’assurance moto, l’assurance responsabilité civile ou responsabilité professionnelle est la formule la plus appropriée. Cette assurance moto est moins onéreuse tout en couvrant les dommages matériels et corporels que le conducteur pourrait causer à autrui.

Quelle est la démarche pour souscrire à une assurance moto ?

 

Si vous avez localisé l’assurance moto que vous voulez consentir, vous devez présenter un certain nombre de documents à savoir :

  • Le permis de conduire qui est requis pour le véhicule à deux-roues en question.
  • La preuve que la moto vous appartient (Certificat de transfert, déclaration d’achat, etc. ).
  • Le certificat d’inscription provisoire ou définitif (carte grise).
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB ou RIP), pour les paiements par prélèvement automatique.
  • Déclaration d’information moto (document fourni par l’assurance moto précédemment louée).
  • Vous devrez également remplir un formulaire et indiquer le type de contrat que vous souhaitez signer. Et donner quelques informations pour vous identifier (Nom, prénom, adresse, etc. ).

Ces documents et informations sont demandés par un assureur moto pour vérifier l’exactitude du profil du pilote. Si ceux-ci sont incorrects ou contiennent des informations incorrectes, le contrat est nul.

Bon à savoir : à la fin du processus, l’assureur doit fournir la preuve que vous avez souscrit une assurance moto. Cette preuve prend la forme de deux documents : une attestation d’assurance ou carte verte, qui doit être présentée lors d’un contrôle routier, et une attestation d’assurance, qui est la vignette qui doit être apposée à l’avant du véhicule.

Quels risques pour une moto non assurée ?

La conduite d’un véhicule non assuré est une infraction pénale. En plus d’une amende, des pénalités supplémentaires peuvent s’appliquer selon les circonstances. En effet, les deux-roues sans assurance moto peuvent être contraints de faire des travaux d’intérêt général, de suspendre leur permis de conduire, de suivre un cours sur route, etc.

Bon à savoir : le montant de l’amende est un forfait assez élevé. La première était que la violation était enregistrée électroniquement. Deuxièmement, le conducteur n’a jamais été condamné pour manque d’assurance.

Comment résilier votre contrat d’assurance moto ?

Selon la loi Hamon, un assuré peut résilier et modifier son assurance moto gratuitement et sans engagement un an après la souscription. À cet effet, les démarches administratives seront effectuées par la nouvelle société. Vous devez également savoir que certaines polices d’assurance se renouvellent et se renouvellent automatiquement après un an. Pour résilier ce contrat, l’assuré doit adresser une lettre de résiliation par lettre recommandée au moins deux mois avant la date d’expiration.

Existe-t-il des formules d’assurance moto adaptées à l’usage réduit des deux-roues ou à leur immobilisation ?

Oui, on pense notamment à une assurance kilométrage pour une moto rarement utilisée et une assurance garage pour une moto à l’arrêt en permanence.

Une assurance moto doit être envisagée avant d’acheter une moto d’occasion. Êtes-vous bien couvert pour essayer l’équipement que vous souhaitez.

Si l’assurance du vendeur vous couvre théoriquement le jour de l’achat, elle ne fonctionnera pas avec une clause « conducteur exclusif ». Et comment assurer correctement la moto après l’achat ?

Avant l’achat : tester une assurance deux roues et une motocyclette d’occasion

L’annonce promet et vous allez tester une moto d’occasion. Avant de l’essayer, vérifiez bien que l’assurance moto du vendeur prévoit le prêt de guidon. Ce n’est pas un détail, car pour bien tester une moto d’occasion, il faut y aller : accélération brutale, freinage d’urgence, avec des angles agréables.

S’il n’est pas couvert, conseillez au vendeur de contacter son assureur moto, qui lui proposera un plan temporaire. Sinon, vous n’aurez à le tester qu’en tant que passager.

Le jour de l’achat : assurance de votre moto d’occasion

L’assurance moto du vendeur vous couvre jusqu’à minuit le jour de l’achat. En revanche, cette couverture ne vous protégera pas si le contrat prévoit un chauffeur exclusif. Cependant, c’est le cas de la grande majorité des assurances moto.

Après l’achat de votre moto :

Récupérez tous vos papiers : certificat d’immatriculation, certificat de transfert et certificat de non-promesse, mais aussi carnet d’entretien, factures, manuel, etc. Même si cela signifie porter du papier. ;

Signez immédiatement une assurance moto en votre nom avec le document d’immatriculation du véhicule, votre permis de conduire et votre déclaration d’informations. Assurez-vous de l’imprimer lorsque vous vous assurez en ligne.

Enfin prenez votre moto : Remplissez votre certificat d’inscription (changement de nom du propriétaire) directement en ligne.

Ce que garantie l’assurance pour une moto d’occasion ?

À moins que vous n’achetez une moto d’occasion très récente et toujours très appréciée, une assurance moto de formule minimum ou intermédiaire suffit. Vérifiez le sérieux de l’assistance proposée : vous disposez d’une moto d’occasion et vous devez être en mesure de la réparer efficacement en cas de panne. Assurez-vous également que le support expédie des pièces de rechange si vous rencontrez un problème mécanique à l’extérieur de votre domicile. Enfin, évitez les clauses d’exclusivité du conducteur, qui sont vraiment peu pratiques, et complétez votre couverture avec, au minimum, le conducteur individuel.

Quel document pour assurer une moto ?

Il est obligatoire d’assurer votre moto dès le premier jour de son utilisation. Les documents requis comprennent : une photocopie de l’enregistreur final ou provisoire du véhicule est essentielle pour identifier le véhicule. L’assureur doit également prouver que le véhicule qu’il a assuré lui appartient.

De quel papier ai-je besoin pour assurer ma moto ?

Pour souscrire une assurance auto, voici les documents que vous devez fournir :

le certificat d’immatriculation de votre véhicule, également appelé carte grise, ainsi que votre permis de conduire, votre déclaration d’information indiquant votre coefficient de pénalité bonus.

Sachez qu’il n’y a pas d’assurance automobile sans permis de conduire.

Les commentaires sont clos.